Améliorer et pérenniser les recettes fiscales

Pour remplir les caisses communales, il est inutile de tondre toujours les mêmes moutons. La réalisation du développement de Villeneuve, de ses services et de ses infrastructures entraînera un besoin accru de ressources. Le seul moyen démontré par d’autres pour y parvenir n’est pas l’augmentation du taux d’imposition, mais la combinaison de trois mesures claires : améliorer l’attractivité fiscale, augmenter la qualité de l’offre résidentielle, garantir la sécurité des biens et des personnes.

L’UDC soutient :

  • Le développement de zones résidentielles afin d’attirer de meilleurs contribuables.
  • L’application de mesures incitatives ciblées pour générer de nouveaux revenus grâce à l’amélioration de la qualité de l’assiette fiscale.
  • La baisse du taux d’imposition.

 

Reprendre le contrôle des dépenses

Chaque franc d’impôt communal n’est plus contrôlé. La commission de gestion a demandé un audit du fonctionnement de l’administration communale, sans succès. Il est primordial de maîtriser l’explosion des dépenses communales, notamment au niveau du personnel et de l’administration. Plus aucune responsabilité n’est exigée.

L’UDC exige :

  • La tenue d’un audit sur le fonctionnement de l’administration communale.
  • La mise en œuvre de mesures d’économies de charges structurelles.
  • Une maîtrise des dépenses et un frein à l’expansion sans limite des charges fixes d’administration et de personnel.

 

Pas de hausse d’impôts

Les socialistes demandent chaque année à ce que les impôts soient augmentés. Probablement pour contribuer à financer l’explosion des charges liées à l’arrosage de toute une clientèle par des subsides et autres soutiens. Il est en effet toujours plus facile d’être généreux avec l’argent des autres. En outre, on constate qu’à chaque introduction d’une nouvelle taxe, dont les recettes sont précisément affectées, les autorités “oublient” de baisser les impôts de manière compensatoire. Au final, les contribuables sont toujours les victimes de hausses déguisées des impôts.

L’UDC exige :

  • La rétrocession systématique aux contribuables des points d’impôts correspondant à l’introduction d’une nouvelle taxe ou la hausse d’une taxe existante.

 

Pour un vrai service public

La politique communale actuelle a trop souvent tendance à soutenir des gens qui n’ont aucun mérite particulier à être soutenu. De 2010 à 2013, les charges d’aide sociale ont explosé de 33% en seulement 3 ans ! Dans le même temps, des personnes âgées vivent dans la précarité. Il convient de respecter nos pères et mères, artisans de la prospérité de notre pays et d’un art de vivre qui découle de la civilisation judéo-chrétienne. En outre, le véritable service public est en voie de disparition. Par exemple au niveau de l’élimination des déchets, des retraités doivent s’entraider pour sortir les poubelles. Il n’y a pas eu de baisse d’impôt suite à la disparition du ramassage des ordures à domicile.

L’UDC demande :

  • De promouvoir une politique plus restrictive en matière d’accès aux aides sociales.
  • De garantir un service public de qualité, focalisé en premier lieu sur les intérêts de la population.
  • Un soutien de la commune aux associations d’aînés.