17Mai/18

L’humain au centre de la surveillance de sécurité publique

En 2016, un postulat adopté par le Conseil communal demandait d’étudier la possibilité d’installer des caméras de surveillance sur la Place de la Gare. Lors de la séance du Conseil communal du 15 mars dernier, la Municipalité informait qu’après étude, elle estimait prématurée voire disproportionnée l’installation de telles caméras, ce d’autant plus que la Place de la Gare devrait subir quelques réaménagements. 

Le recul pris sur les dispositifs de vidéosurveillance a permis d’établir que de tels concepts révélaient une certaine efficacité pour autant que la zone surveillée soit limitée à des accès ou qu’un humain soit devant son écran en temps réel. Il paraît clair que les incivilités ne se déroulent pas seulement sous l’objectif de caméras ; elles se déplacent. 

Pour assurer une surveillance efficace, le Groupe UDC est convaincu qu’il faut tenir compte de plusieurs paramètres : 

  • Prévention : la surveillance se révèle réellement efficace lorsqu’elle permet de prévenir la survenance d’une infraction ou d’une incivilité. Elle doit constituer une valeur dissuasive. 
  • Mobilité : la surveillance doit pouvoir se faire sur l’ensemble du territoire communal et non seulement sur un point sensible. Elle doit être mobile pour permettre une couverture globale et adaptée aux besoins. 
  • Imprévisibilité : pour déjouer au mieux les tentatives d’infraction, il est nécessaire de faire en sorte de créer le doute chez le délinquant : est-il sous surveillance ou non ? Sera-t-il reconnu ?  
  • Economies : la surveillance devient efficiente si elle produit les résultats escomptés aux moindres coûts. 

Fort de ces éléments, il paraît évident qu’une surveillance humaine répondrait mieux aux conditions d’efficience nécessaires à une sûreté générale. Si l’on considère que cette surveillance peut se faire la journée par les agents municipaux, il n’en n’est rien pour la surveillance en-dehors des heures de travail. 

En conséquence, le Groupe UDC demande à la Municipalité d’établir un rapport concernant la possibilité de déployer, selon la nécessité, une surveillance de l’espace public communal en soirée et durant la nuit par des agents municipaux et/ou par des agents de sécurité privés. 

Merci par avance de prendre en considération ce postulat. 

Postulat déposé le 17 mai 2018 et pris en considération par le Conseil communal.